Quelques compléments naturels pour les carnivores

Publié dans: Bien être du chat, Naturopathie, Problèmes de santé
Tags: , , , , , , , , ,

La bonne nourriture adaptée à chaque espèce est le meilleur médicament, cependant en cas de baisse de forme ou de certains problèmes de santé, il est important de la complémenter en suppléments naturels. Voici une petite liste de compléments naturels pour les carnivores avec leurs compositions et propriétés.

SPIRULINE

Spiruline, Arthrospira platensis est son nom scientifique, c’est un genre de cyanobactéries. Cette merveilleuse micro-algue vieille comme le monde est un complément alimentaire naturel sain et efficace pour chaque être vivant. Regardons de près la composition extraordinaire de cette « algue bleue ».

Protéines d’excellente qualité :

Elle renferme entre 55 % et 70 % de protéines d’excellente qualité. La qualité de ces protéines vient de la contenance de tous les acides aminés essentiels et indispensables à l’organisme vivant. Il est exceptionnel de trouver cet ensemble d’acides aminés dans un seul produit naturel car normalement, on ne les retrouve que dans des produits d’origine animale et non végétale. La spiruline est l’aliment le plus riche en protéines connu à ce jour, elle en contient deux fois plus que le soja et trois fois plus que la viande. Les protéines de la spiruline ont une très haute digestibilité de l’ordre de 75 % à 83 %. Elles sont facilement assimilables même chez des personnes à pathologies intestinales qui freinent l’assimilation des nutriments.

Acides aminés dans la spiruline : 

Acides aminés essentiels : Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine, Phénylalanine, Thréonine, Tryptophane, Valine

Acides aminés non essentiels : Alanine, Arginine, Acide aspartique, Cystine, Acide glutamique, Glycine, Histidine, Proline, Sérine, Tyrosine

Acides gras dans la spiruline : 

Palmitique, Palmitoléique, Stéarique, Oléique, Linoléique, Gamma-linolénique, Alpha-linolénique

La spiruline est riche en acides gras essentiels et dans des proportions harmonieuses (rapport oméga 3 et oméga 6). Grâce à cette composition, la spiruline est bénéfique, entre autres, pour lutter contre les maladies cardiaques et l’hypertension.

La richesse en acide gamma-linolénique lui donne un intérêt particulier car c’est un précurseur des prostaglandines qui sont des molécules possédant une activité anti-inflammatoire et immunostimulante de l’organisme.

Vitamines dans la spiruline : 

Provitamine A-Béta-carotène
E (Tocophérol) : la teneur est remarquable car assez proche de celle des germes de blé!
B1 (Thiamine)
B2 (Riboflavine)
B3 ou PP ( Niacine)
B5 (Acide pantothénique)
B8 ou H (Biotine)
B12 (Cobalamine)
Inositol
K (Phylloquinone)
D

La vitamine B3 joue un rôle dans la fabrication de l’hémoglobine et intervient avec les autres vitamines du groupe B dans le processus d’oxydation des cellules et leur fonction de « respiration ».

Minéraux et oligo-éléments dans la spiruline : 

Calcium, Fer, Zinc, Phosphore, Magnésium, Cuivre, Sodium, Potassium, Manganèse, Chrome, Sélénium

Le calcium, le phosphore et le magnésium sont présents dans la spiruline  en quantité équilibrée ce qui exclut le risque de décalcification par excès de phosphore.

Le fer intervient dans la constitution de l’hémoglobine. C’est un minéral qui est rarement biodisponible dans les aliments d’origine végétale. La spiruline a un taux de fer élevé qui s’est révélé d’une très bonne biodisponibilité chez l’homme et chez l’animal. En effet les études ont montré que le fer de la spiruline est mieux absorbé que celui de la viande!

Le zinc est un oligo-élément qui intervient dans le bon fonctionnement du système immunitaire mais également dans la croissance et le développement cognitif. Sans zinc, la thymuline, une hormone indispensable au processus immunitaire, est inactive.  Il joue un rôle dans les processus de cicatrisation.

Le sélénium est un antioxydant qui a également une action importante sur l’immunité, la prévention des maladies cardio-vasculaires, la réduction des rhumatismes et la préservation de la vision. Le sélénium est également utilisé dans certaines pathologies virales, en effet une carence de celui-ci favorise la virulence ou/et la progression de certains virus. Le sélénium permet la relance des défenses immunitaires mais aussi la modulation de la pathogénécité virale.

Pigments dans la spiruline : 

Phycocyanine (bleu), ChIorophylle (vert), Caroténoïdes (orange), Béta-carotène.

La phycocyanine est un pigment assez rare dans la nature qui absorbe la lumière. Elle stimulerait la production des globules rouges et des globules blancs. Sa structure lui attribue des propriétés antioxydantes, antiradicalaires et détoxifiantes et donc anti-inflammatoires, anti-cancéreuses,  anti-virales, immunostimulantes et inductrice de l’hématopoièse.

La chlorophylle est un pigment essentiel de la photosynthèse puisqu’elle transforme l’énergie lumineuse en énergie chimique. Elle stimulerait les fonctions de presque tous les organes. Elle a une influence sur la fabrication de globules rouges et purifie le sang. « En effet, la chlorophylle, avec son noyau Hème (comme celui de nos globules rouges) est capable de chélater le magnésium qu’elle contient (nos globules rouges contiennent du fer, pas du magnésium). Cela veut dire qu’elle est aussi capable de chélater d’autres éléments, comme des toxines, et donc d’en « nettoyer » le sang. » http://www.consoglobe.com/spiruline-algue-100-bienfaits-3079-cg

Les caroténoïdes sont dans la plupart des provitamines A indispensables aux hommes et aux animaux. Ils ont une action anti radicalaire et participent à la croissance et au développement de l’organisme et au maintien de la vision nocturne.

Propriétés de la spiruline :

– antioxydant

– anti-âge

– stimulant du système immunitaire

– détoxifiant

– lutte contre l’anémie et les carences

– diminution du taux de cholestérol

– stimulant et tonifiant de l’organisme

– antiradiations

– régulateur de glycémie

ACEROLA

 

L’acérola (Malpighia emarginata) est un arbre dont le fruit ressemble beaucoup à la cerise. L’acérola est une source naturelle de la vitamine C (20 à 30 fois plus que l’orange).  Elle est également riche en vitamine B6, en vitamine B1 et en vitamine A ainsi qu’en flavonoïdes et en minéraux (fer, calcium, phosphore, potassium et magnésium).

Propriétés de l’acérola :

– tonifiantes
– stimulantes
– anti-infectieuses
– reminéralisantes (grâce à sa richesse en minéraux)
– anti-oxydantes (grâce à la concertation en acide ascorbique, viatamine E, flavonoïdes, anthocyanines, caroténoïnes)
– stimulante pour la production de collagène
– détoxifiante

L’acérola active la synthèse des anticorps et a donc une action immuno-stimulante qui renforce les défenses naturels de l’organisme. Elle est bénéfique en cas de fatigue physique mais également en cas de stress, angoisse… .

Elle a une action restructurante qui contribue à la formation des os, des dents, des cartilages, de la peau mais aussi des vaisseaux sanguins, action bénéfique sur la cicatrisation des plaies. L’acérola a une propriété reminéralisante et donc aide à la consolidation de fractures et comble les carences en minéraux.

Huiles de poissons sauvages et huiles végétales :

Huile de poissons sauvages des mers froides (pas d’huile de foie de poisson car trop riche en vitamines A et D) fournit des oméga 3 appelés EPA et DHA.

Quant aux huiles végétales elles fournissent des oméga 3 appelés acide alpha-linolénique (ALA).

Chez nos amis les carnivores il faut privilégier les huiles de poissons sauvages mais un petit apport en huiles végétales comme l’huile de graines de lin ou l’huile de colza sont également bénéfiques et qui en cas de besoin peuvent accélérer le transit intestinal. Il faut toujours prendre des huiles végétales provenant de l’agriculture biologique et de première pression à froid.

Les oméga 3  jouent un rôle majeur sur la santé de l’organisme des carnivores.

Propriétés des oméga 3 :  

Ils ont une action favorable sur le système cardio-vasculaire, ont une action anti-inflammatoire, protègent et hydratent la peau, action favorable sur les maladies de la peau (eczémas, allergies), favorisent le bon fonctionnement du métabolisme, améliorent le fonctionnement des reins mais aussi sont bénéfiques sur le système immunitaire.

De nos jour il est malheureusement possible que les poissons de mer soient contaminés par des métaux lourds et autres polluants. Les poissons prédateurs comme le thon se nourrissent d’autres poissons et par la même occasion ingèrent leur foie où s’accumulent d’éventuels éléments toxiques. Les poissons de petite taille comme la sardine, l’anchois se nourrissent de plancton et donc sont moins nocifs que ceux qui sont en fin de chaîne alimentaire.

Les poissons les moins toxiques seraient : les anchois, les sardines, le maquereau de l’Atlantique, le saumon sauvage d’Alaska (les scientifiques confirment que les saumons d’élevages contiennent plus de polluants que les sauvages). Il y a également l’huile de krill qui est une excellente supplémentation!

Attention : l’huile de poisson fluidifie le sang, il ne devrait pas être combiné avec des médicaments anticoagulants sans consulter votre vétérinaire.

Important :

Divers compléments de naturopathie sont disponibles sur le marché, mais ils ne sont pas tous égaux. Choisissez toujours un produit de bonne qualité, exempt de polluants et de provenance de culture biologique si possible. Respectez également la posologie. En cas de pathologies graves, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire si ces compléments peuvent être donnés à votre animal.

Sources Spiruline : 

1. http://maisondelaspiruline.com/fr/la-spiruline/10-composition-chimique-et-nutritionnelle-de-la-spiruline-pour-3g

2. http://www.spiruline-fr.com/Composition-de-la-spiruline.htm

3. http://www.spirulinedollioules.com/pages/que-contient-la-spiruline.html

4. http://www.valorimer.com/images/rep_editeur_html/File/Spiruline%20dossier/tableau_recapitulatif_spiruline.pdf

5. http://www.institut-paul-ricard.org/IMG/pdf/COLLOQUE_SPIRULINE_TULEAR-3.pdf

6. http://www.spirulineaquitaine.com/documents/memoire_diu.pdf

7. http://www.consoglobe.com/spiruline-algue-100-bienfaits-3079-cg

8. http://mr-ginseng.com/spiruline/

 

Sources Acérola : 

1. http://www.helenepassedouet.fr/index.php/blog/28-les-bienfaits-de-l-acerola

2. http://santenature.over-blog.com/article-26858625.html

3. http://mr-ginseng.com/acerola/

 

Sources Huiles de poissons : 

1. http://www.zoelho.com/ZoelhoFR/Publish/index.htm#t=Basiselementen%2FProduits_alimentaires%2FPoisson.htm

2. http://le-barf-pour-mes-chiens.e-monsite.com/medias/files/huile-de-krill-these-veto.pdf

Et voici les petits extraits d’une thèse « Etude de la supplémentation en huile de krill chez les carnivores domestiques » :

… « En utilisant l’huile de krill chez les chiens atopiques et les chats présentant une dermatite miliaire ou un complexe granulome éosinophilique on peut espérer une amélioration du prurit et des lésions chez au moins 50% des individus, sans effet secondaire. »… p. 53.

… « Ainsi chez les animaux souffrant d’insuffisance rénale chronique on pourrait envisager une supplémentation systématique en huile de krill pour préserver les fonctions rénales, diminuer l’inflammation et prolonger la durée de survie. »… p. 54.

… « L’utilisation de l’huile de krill présenterait donc un intérêt dans les inflammations chroniques et l’arthrose en permettant de diminuer les concentrations sériques de protéine C réactive tout en l’absence d’effets secondaires rapportés. »… p. 41.

Information importante que j’ai trouvée sur internet : Une huile de saumon sauvage contiendrait les additifs dangereux suivants : « antioxydants BHA (E320) et BHT (E321) afin de garantir une meilleure conservation et empêcher l’oxydation de l’huile. E320 (BHA) : très toxique, possible d’être cancérigène, touche particulièrement le foie et les intestins, perturbation de la synthèse d’enzyme digestive dans le foie, montée du cholestérol sanguin, potentiel allergène, suspecté dans l’hyperactivité, perturbation de la fonction endocrine et œstrogénique, dommages hépatiques et surrénaliens par la toxicité chronique… E321 (BHT) : très toxique, très vraisemblablement cancérigène, toxicité à faible dose, effets mutagènes, trouble sanguins, toxique pour la reproduction, allergène potentiel, élève le taux de cholestérol sanguin, trouble comportementaux, nocif sur le foie et la production d’enzymes… »

Cette information n’est pas à négliger, faites attention aux additifs dans les produits achetés : antioxydants, conservateurs, colorants, etc. Si sur l’étiquette figure juste une information « Antioxydants UE » méfiez-vous car certains peuvent être dangereux.

6 Les commentaires pour: Quelques compléments naturels pour les carnivores
    • Hélène
    • novembre 4, 2015
    Répondre

    Quelle bonne idée, la spiruline! Pouvez-vous seulement préconiser un dosage et une fréquence d’administration? Merci.

  1. Répondre

    Merci pour tous ces bons conseils utiles…
    Bien cha(t) micalement
    Béa kimcat

      • Catpapattes
      • novembre 5, 2015
      Répondre

      Merci pour votre mot Béa!
      Douce journée

    • claire
    • novembre 4, 2015
    Répondre

    merci ma chérie ! je vois que l’huile de saumon sauvage est très dangereuse , je voudrais en prendre pour ma chienne Fifi qui a besoin d’oméga 3 pour ses problèmes de peau …. il va falloir que je lise bien la notice … bisous !!!

      • Catpapattes
      • novembre 5, 2015
      Répondre

      <3 Claire bichette, oui il faut en choisir une bonne et donc lire attentivement la notice.
      Gros bisous!

Laissez un commentaire

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Vous avez un compte chez catpapattes?
Connectez vous ici.

Copyright © 2017 catpapattes.com. Tous droits réservés.