Les chats libres de mon quartier

chat sur l'escalier

chat sur l’escalier

Je ne m’occupe pas seulement de mes chats à la maison…

Il faut que je vous présente également ma tribu de chats de mon quartier. Cela a commencé il y a environ 4 ans. Quand j’ai emménagé dans ce quartier je me suis aperçue très vite qu’il y avait quelques chats sauvages en bas de mon immeuble. Bien sûr j’ai commencé à leur donner un peu à manger. Au début je le faisait quand je les voyais de ma fenêtre et puis cela est devenu une habitude. Chaque soir je descendais car ils m’attendaient pour avoir à manger. Ils étaient environ 6. Un jour je décide d’aller faire une plus grande balade avec mon chien et beaucoup plus loin de mon immeuble je vois un tout petit chaton qui traîne un grand poisson presque de sa taille! Il y a avait encore un autre chaton qui essayait de lui voler le poisson,  le petit grognait, se dépêchait pour amener ce poisson dans un coin tranquille pour ne pas avoir à le partager. Le pauvre chaton forcément avait du mal à manger son poisson qui était surement jeté par quelqu’un par la fenêtre, il était cru et trop grand pour que le chaton puisse le manger. Très vite je me suis dépêchée pour aller chercher un peu de croquettes de mon chat (à l’époque j’avais qu’un seul). Pauvres chatons affamés se sont jeté sur les croquettes, j’étais contente qu’ils n’aient plus faim.

Au secours! Un groupe de 30 chats errants…

Charlie, un chat vivant depuis toujours à l'extérieur

Charlie, un chat vivant depuis toujours à l’extérieur

J’y retournais régulièrement pour les nourrir et j’ai vite compris qu’ils n’étaient pas que 2 mais il y en avait plein!  Environ 30 chats! J’ai contacté donc une association de protection animale pour demander de l’aide : stopper la prolifération, l’identification, nourriture…

Castration, stérilisation, identification ont commencé…

Presque toutes les femelles étaient gestantes. Il fallait que je les trappe très vite pour qu’un véto puisse pratiquer des avortements. Cela était très dur pour moi psychologiquement! Mais devant un nombre si grand des chats et des gens qui leur voulaient du mal il n’y avait pas d’autres solutions! Entre le temps bien sûr il y a avait des femelles qui ont mis bas. Elles accouchaient dans des sous-sol où on n’avait pas d’accès et quand les chatons pointaient leur petit nez à l’extérieure ils avaient environ 2 mois!  Ils étaient bien sauvages faut de présence du contact humain! Un soir j’ai trouvé un chaton mort, je pense qu’il a été tué par quelqu’un. Malheureusement dans ce quartier il y a des gens sans cœur! J’ai vu même une fois des enfants qui s’amusaient à jeter de leurs fenêtres des choses lourdes en visant les chatons qui se trouvaient en bas! Quel horreur!  Les chatons étaient en danger et il fallait que je leur trouve des familles d’accueil le plus vite possible! Je continuais à bien nourrir les mamans et je cherchais des FA pour les petits. Ce n’était pas une tache simple pour trouver quelqu’un qui voulait prendre des chatons très sauvages. Heureusement, tous les chatons ont trouvé des familles qui ont réussi à les socialiser.

Certains parmi ces chats de l’extérieur ont trouvé un foyer chez moi :-)

Aujourd’hui, après 3 ans je continue à m’occuper de ces chats libres de mon quartier.

Pour trapper les chats j’utilisais des trappes, une épuisette, un carton et des fois mes propres mains, bien sûr avec des gants ;-)

Vous avez un compte chez catpapattes?
Connectez vous ici.

Copyright © 2017 catpapattes.com. Tous droits réservés.