Le chat supporte-t-il le froid?

Je connais très bien l’image d’un chat sauvage qui se couche en rond, qui recourbe ses pattes sous lui et enfouit son nez dans le pelage de son ventre. Dans cette position il protège les parties de son corps les plus vulnérables à savoir les extrémités.

Portant il parait que les chats errants, nés dans la nature supportent bien les températures froides grâce à leur sous-poil épais qui les protège.

Cependant les gens oublient très souvent que les chats SDF sont exposés à beaucoup d’éléments qui les fragilisent.

Parmi ces éléments nous pouvons citer entre autres : malnutrition, maladies, parasites (puces, tiques), endroits insalubres, stress (manque de repos) …

Tout cela diminue considérablement ses défenses immunitaires et rend le chat plus vulnérable et plus fragile. Ces chats fragilisés n’ont pas de beau pelage épais ni suffisamment de graisse pour supporter sans souffrance le froid et encore moins l’humidité causée par la pluie, la neige et le vent qui peut les mettre en grand danger.

Comment protéger les chats sauvages du froid?

Bien les nourrir 

Si vous vous occupez d’un groupe des chats libres tout d’abord il faut que vous sachiez que pendant l’hiver ils doivent manger une nourriture bien protéinée avec de la bonne graisse. Vous pouvez acheter un peu de viande (blanche de préférence mais également de la viande rouge de temps en temps), la faire hacher ou couper en petit morceaux et mélanger à leur nourriture humide habituelle (pâtée) si elle n’est pas bien protéinée. Le corps d’un chat qui est bien nourri produit de l’énergie qui lui permet de mieux supporter les températures froides. De plus il est bien d’ajouter un peu d’acide gras dans sa nourriture, de préférence un peu d’huile de poissons sauvages gras (saumon, sardines, krill…) qui sont riches en oméga 3, non chauffée. Elles améliorent la densité du pelage. Vous pouvez leur faire également une cure de l’argile verte en poudre que vous ajouterez dans leur nourriture et qui les protégera des microbes, leur apportera des minéraux, des oligo-éléments et renforcera leurs défenses immunitaires. J’ajoute également un peu d’argile verte en poudre dans leur gamelle d’eau ainsi ils ont à leur disposition de l’eau argileuse qui empêche le développement des microbes et leur apporte beaucoup de bons éléments. Vous pouvez également y ajouter un peu de solution de Nigari (chlorure de magnésium) pour augmenter les défenses immunitaires et les protéger contre les infections. Je vous invite à lire mes articles sur les argiles et sur le chlorure de magnésium afin d’en savoir plus sur leur bienfaits.

Construire des abris (niches extérieures) 

Si vous avez une possibilité, vous pouvez leur construire des niches extérieures qui leur serviront d’un abri contre la pluie, la neige et le vent. Ils pourront s’y reposer et s’y réchauffer.

Cette niche a été fabriquée avec des matériaux de récupérations comme des palettes en bois. Pour que le chat y soit bien au chaud il faut mettre dedans une caisse de polystyrène avec une couverture bien chaude ou de la paille. Pour la protéger de la pluie il faut mettre par dessus une bâche ou autre. Vous pouvez également mettre sous cette bâche une autre planche (ou autre chose) pour faire un petit toit pour s’assurer qu’en cas de grand vent la pluie n’arrivera pas à y entrer.

 

Pour construire une niche extérieure simple il vous faut le matériel suivant :

– polystyrène (isolant) : vous pouvez en acheter ou vous en procurer dans les animaleries qui jettent souvent les conteneurs en polystyrène qui servent à l’expédition des poissons/autres animaux ou demander dans une poissonnerie

– sacs plastiques

– bâche ou autre matériel étanche à la pluie

– scotch carton

– film étirable

– ciseaux

– couverture/plaid ou paille

– tapis de type paillasson absorbant et imperméable à l’eau (facultatif)

 

Le plus important c’est que cette niche remplisse 3 critères fondamentaux :

– posséder une bonne isolation thermique

– être étanche à la pluie

– être aussi douillette que possible

Pour protéger encore mieux la niche contre la pluie et le froid du sol, vous pouvez la poser sur une palette en bois.

Et pour terminer, il faut que la niche soit poser dans un endroit tranquille, dans des buissons bien touffus par exemple. Vous pouvez y coller une information écrite sur la niche comme par exemple : “niche d’hiver pour les chats sans abri, ne pas toucher, ne pas déplacer s’il vous plaît. Merci”. 

Vérifiez souvent si l’intérieur de la niche n’est pas mouillée ou humide et changez les couvertures pour qu’elles soient toujours sèches et propres.

Voici une des niches que j’ai faite pour les chats libres SDF de mon quartier.

 

Et un autre exemple d’une niche extérieure faite de 2 caisses de polystyrène récupérées dans une poissonnerie. Malheureusement ils n’en avaient pas de grandes à me donner donc il fallait que je me débrouille avec les 2 petites pour en faire qu’une grande.

 

Exemple d’une niche bien chaude faite par Lolotte. Cette niche a été faite à l’aide d’un kit d’isolation pour porte de garage. Vous trouverez ses commentaires en bas de cette page.