Communiquer avec les animaux, non interpréter, juste être et aimer.

Quand je rencontre un animal je rencontre un corps, un esprit et une âme.

Quand j’étais petite j’habitais dans un endroit entouré des prairies où les vaches broutaient de l’herbe verte. Je pouvais passer des heures à les regarder. Le matin, quand j’allais à l’école accompagnée de ma maman je m’arrêtais pour dire “Bonjour” à ces vaches. Seulement je voulais le dire à chacune séparément. Un Bonjour global ne me satisfaisait pas, j’avais envie de regarder chacune d’elle pour lui dire “Bonjour”. Chaque vache était pour moi différente et unique. J’ai dû déjà ressentir que chacune d’elle avait sa propre conscience, conscience d’être un individu unique, d’exister, de ressentir des émotions et donc que si je posais mon regard sur chacune d’elle en exprimant mon salut elle capterait mon attention et donc mon sentiment d’admiration et d’amour envers elle, que chacune d’elle comptait pour moi et était précieuse pour mon cœur.

C’était pareil avec les autres êtres vivants de notre belle planète Terre. J’adorais quand les insectes se posaient sur mon corps et à chaque fois j’admirais leur singularité, leur beauté et je leur parlais en les saluant d’abord et ensuite en leur disant qu’ils étaient trop beaux. J’embrassais ceux que je pouvais comme des escargots. Quand je les trouvais dans un endroit où le danger était présent pour eux je les déplaçais dans un endroit secure pour qu’ils puissent continuer à vivre sereinement. Des fois il me faillait un certain temps avant de les poser car les mettre juste d’un trottoir à la pelouse ne me convenait point. Je me connectais à mon intuition pour trouver l’endroit que je sentais bon énergétiquement. Bien sûr je pleurais de toute mon âme quand je voyais un escargot ou un autre être vivant écrasé et c’était et ça l’est toujours aujourd’hui très dur pour moi. En marchant j’enjambais les petits insectes comme des fourmis et quand je voyais arriver des gens derrière moi je faisais comme une protection avec mon corps pour que les gens ne leur marchent pas dessus. J’amenais à la maison des êtres qui étaient blessés et dans l’incapacité de se débrouiller seuls. Rien n’a changé de ce côté là, je continue…

Les rencontres de ces merveilleux êtres se multipliait pour continuer à émerveiller mon âme… Elles enrichissaient mon âme mais également tout mon être : l’observation de leur comportement, mode de vie, la nourriture physiologiquement adaptée à leurs besoins, le savoir en tant que compétences mais également le savoir spirituel.

Ce lien très fort que je ressens avec les êtres animaux et végétaux (je pense que les plantes ont également leur propre conscience) est en moi depuis toujours, depuis que je m’en souvienne. Quand je rencontre un être animal le temps s’arrête, comme si ce n’était plus la même dimension dans laquelle je me trouvais juste à l’instant avant. C’est un état particulier, comme si la conscience de mon propre moi s’arrêtait ou en tout cas n’était plus la même et je rentre comme dans une bulle avec cet être qui se présente à moi. Mon âme émerveillée est de toute son énergie avec lui et la communication se passe de paroles. Quand je m’approche de lui, je ressens déjà son aura et quand je tende ma main vers lui c’est comme si elle “parlait”, le corps ou en tout cas son énergie (son esprit) parle sans prononcer un seul mot verbalement. Ma main est une demande et une invitation à la rencontre, nous sommes au même niveau, égaux, chacun possédant un corps, un esprit et une âme. Cette égalité de flux énergétique fait disparaître des appréhensions, des peurs, des blocages. Il est difficile de l’expliquer avec des mots, quelque chose de merveilleux se passe : c’est une rencontre où règne la bienveillance, le respect absolu et l’amour sans frontières. Souvent je ressens très vite si cette rencontre est juste une rencontre des deux êtres pour se faire un petit coucou ou parce qu’il y a quelque chose de plus. L’animal sait parfaitement transmettre l’information de mal-être, d’envie d’être aidé. Cette information arrive très vite comme une évidence. Il y a des êtres animaux qui veulent être secourus, aidés, soignés et d’autres se présentes à nous quand ils ressentent très bien qu’ils vont partir, qu’ils vont laisser leur enveloppe corporelle physique pour être libérés. Ils se manifestent quand-même à nous pour que la rencontre peu importe de quelle duré se fasse. Etre à leur disposition, ressentir ce dont ils ont besoin est important, cela surement les enrichit d’une  quelconque manière et cela est important pour eux. Pour nous également car cela se passe toujours à deux : deux corps, deux esprits et deux âmes. Ce n’est jamais sans importance et c’est toujours avec l’Amour.